Partager :
Passionné de jeux vidéo et féru de transmettre son savoir, Christophe Fernandez fonde en 2020 à Saint-Nazaire une école de jeu vidéo et d’animation : Argo VFX. Soutenu par Initiative Loire Océan un an plus tôt, Christophe veut transmettre son savoir et sa passion aux étudiants. Découvrez son témoignage.

 Un parcours varié, mais une passion commune : les jeux vidéo

Après des études de sociologie, d’archéologie et de formation autodidacte sur les logiciels de 3D, ponctuées par sa passion pour les jeux vidéo, Christophe a travaillé dans l’illustration de magazine, dans les jeux vidéo et l’enseignement.

Ce dernier secteur lui a donné envie de continuer dans cette voie, ayant toujours aimé transmettre ses savoirs. Pendant plus de 20 ans, il a donc enseigné dans la discipline de l’animation et des jeux vidéo.

Argo VFX, un projet de création d’école soutenu par Initiative Loire Océan

« Le projet de l’école est apparu à la suite de toutes ces années d’enseignement pour différentes écoles de graphisme. Je me retrouvais souvent entre le marteau et l’enclume. Il y avait d’un côté les étudiants qui avaient des besoins, et de l’autre, la direction qui se retrouvait souvent enfermée par des obligations décidées ailleurs ».

Cela l’a donc poussé à créer sa propre école d’animation : Argo VFX. Ce projet a émergé en 2014 et a vu le jour en 2021. Après le « go » des banques, Christophe a pu bénéficier de l’accompagnement et du financement d’Initiative Loire Océan à Saint-Nazaire.

« Je suis passé devant le comité d’agrément qui a validé mon projet et j’ai pu obtenir le fameux prêt d’honneur. Ce prêt a été pour moi un ballon d’oxygène dans la trésorerie, cela reste un vrai plus pour une société qui démarre. »

La rentrée des classes 2021 à l’école Argo VFX

Une première année florissante et de beaux projets en devenir…

La suite est maintenant de stabiliser et de développer l’école après une première promotion de 16 étudiants motivés.

Cette première année permet aux étudiants d’apprendre les bases avant de se spécialiser en deuxième année dans le domaine de leur choix. La troisième année, optionnelle, sert à développer leur portfolio avec la possibilité de réaliser un court-métrage ou un jeu sur un an.

Cela ne s’arrêtera sûrement pas là. Christophe a aussi le rêve de créer un studio de production pour l’animation des jeux vidéo et une salle d’arcade au style des années 80, pour faire le lien avec l’école et développer un projet d’ensemble à Saint-Nazaire.

 « Je veux vraiment m’épanouir dans mes objectifs professionnels, me réveiller avec le sourire aux lèvres, et transmettre ma passion et mes savoirs aux étudiants ».